Parle nous de toi Madanm Paton, avec qui habites-tu ?

En fait, c’est vrai, j’héberge une grande communauté… Au début, c’était un peu dur. Mais heureusement, maintenant on a fait connaissance, on s’est présenté et chacun vaque à sa tâche sans faire attention à l’autre. Nous avons donc 5 locataires réguliers (qui ne paient pas de loyer soit dit en passant) …

  • Les « micro fourmis »

Je dis micro parce que j’en ai jamais vu de si petites ! Elles sont partout où il y a de la nourriture. La poubelle est leur lieu de rencontre favori. Lorsqu’une miette de pain tombe par terre, elles ramassent et embarquent sans demander leur reste. Elles font des rondes incessantes dans la cuisine pour s’assurer que rien ne traîne. Quelquefois, elles insistent lourdement pour me montrer que je me laisse aller et arrivent en masse pour nettoyer une tâche de sauce curry ou pour chiper un morceau d’ananas oublié sur le plan de travail. Parfois je dois sévir à coup d’insecticide pour leur rappeler que je suis chez moi !

(pas de panique, là on venait de découvrir un nid ! Y en a quand même jamais autant !)
micro-fourmis-seychelles-locataires-pourquoivivreailleurs

  • Les moustiques

Ce sont les locataires les plus pénibles : bruyants, dérangeants, agressifs. Ils sont de la race des prédateurs, tigrés, féroces. Leur piqûres durent plusieurs jours. Lorsqu’ils n’arrivent pas à nous atteindre aux zones habituelles, ils n’hésitent pas à planter leur venin dans la plante de nos pieds.
Ils arrivent dès potron-minet, nous dévalisent et reviennent lorsque la température baisse, pour les vêpres.

  • Les araignées

Heureusement, rien à voir avec les néphiles géantes qui peuplent les arbres et les fils électriques ! Elles sont silencieuses, ne sont pas trop grosses ni trop grandes, s’installent dans un coin et attrapent tous les insectes qui passent, s’enfuient devant l’aspirateur et reviennent aussitôt que je le range.

  • Les geckos

Les locataires les plus cool ! Entre nous, on les appelle « Tanguy » ! Les geckos sont des petits lézards de quelques centimètres qui surgissent par les fenêtres ouvertes à la tombée de la nuit. Ils restent en haut des murs, un peu gênés de nous envahir, mais sans pouvoir résister à la tentation. Ils nous débarrassent des petits insectes qui se posent sur les murs. Lorsque nous bougeons un peu trop, ils retournent dehors. Si le film fait trop de bruit, ils s’en vont. Ce que je trouve un peu fort ! Car eux aussi, pour communiquer avec leurs congénères, ils ont un claquement de langue ou de gorge très sonore.
tanguy-seychelles-locataires-gecko-pourquoivivreailleurs

(Désolée, ma photo est pas terrible !)

  • Les cafards

A mon arrivée dans la cuisine, j’ai cru avoir une attaque, car dans un des placards, j’ai trouvé 3 cafards énormes. J’ai maladroitement fait tomber la planche à découper en bois en reculant du fait de la surprise et je les ai écrasés ! La voisine a bien rigolé quand je lui ai dit que j’étais capable de tout surmonter : araignées, lézards… Mais niet pour les cafards. Elle a été mettre de l’insecticide dans les placards et m’a dit : « tu sais que les cafards, ça vient dans la nuit. » Mon anglais seychellois étant encore un peu jeune, je n’ai pas compris tout de suite. A la nuit tombée, j’ai découvert le pot-au-rose : les cafards volent et entrent dans la maison, attirés par la lumière, effrayés par la pluie et je ne sais quoi d’autre !

Mais bon, jusqu’à maintenant, ils n’ont pas essayé de s’installer à nouveau ! Qu’est-ce que je fais avec mon placard qui est bourré d’insecticide…

Pour en savoir plus
Les cafards
Les moustiques

Une réflexion au sujet de « Parle nous de toi Madanm Paton, avec qui habites-tu ? »

  1. Helene

    Les cafards je suis la specialiste. A la tatane, hop plus vite que l’eclair ca gicle de partout. Beurk.

     

    Sinon cherche la faute d’accord: J’ai maladroitement fait
    tomber la planche à découper en bois qui était à côté en reculant et je les ai écrasé.

    Répondre

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !