Napa, naplu Madanm Paton

Ici, on commence à construire les maisons. Puis on s’arrête lorsqu’on manque de matériel. On retourne travailler pour gagner assez pour continuer et on reprend.

Ou bien on se lasse et on abandonne. On se dit que finalement, tant d’effort pour si peu, ça ne vaut pas le coup !

On trouve beaucoup de ruines de maisons dans les forêts, comme si la vie était devenue trop difficile dans ces lieux reculés.

Et de la même façon, il arrive que de bonnes initiatives meurent sans qu’on sache pourquoi. Pour info, ne cherchez plus ! Napa :

  • La Waterfall Farm : indiquée sur les guides, elle a existé brièvement (on pouvait apparemment visiter une plantation de bananes, voir une sousouri…, boire un verre sur une terrasse, avec la vue magnifique de l’île Thérèse, mais à présent il ne reste que le lieu dit (qui fait cela étant dit, une belle ballade).
  • Le Coco d’Amour : la liqueur seychelloise à 17°, lancée en 1991 est en rupture de stock. Personne ne sait si la production reprendra un jour. A Praslin, on m’a dit qu’il manquait un ingrédient pour la fabriquer, mais comme il était fait à partir d’alcool de cannes à sucre, de crème de coco et de crème de coco de mer, je ne comprends pas trop…
  • Malgré la mention d’un restaurant sur l’Islette, celui-ci n’existe plus. L’idée de graver dans la pierre la présence d’un restaurant aurait pu paraître bonne… A présent, l’inscription déforme le paysage sauvage de la petite île !

l-islette.jpg

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !