Soungoula ? C’est qui ça Madanm Paton ?

Soungoula, c’est un peu le diable tentateur.

Dans la littérature orale seychelloise, il y avait beaucoup d’histoires d’animaux. La plus populaire est celle de Soungoula.

Soungoula, est,  » avec sa longue queue, son vieux pantalon déchiré et son vieux paletot kaki « , un être mythique qui ressemblerait à un lièvre (mais le lièvre n’existe pas aux Seychelles, pas plus que le tigre, l’éléphant, le mi-homme mi-loup (Frère Kousoupa) ou le singe (Compère Zako), autres personnages chers aux contes de l’archipel).

Soungoula emprunte son nom au kiswahili (langue officielle de la Tanzanie et du Kenya et parlé un peu partout en Afrique) soungoura, qui signifie lièvre.

L’Afrique dans la tradition orale seychelloise ? Tiens, donc … !

lievre.jpg

Soungoula, ça serait le renard ou le goupil de nos contes moyenâgeux, qui berne sans arrêt Isengrin le loup.

Comme Goupil, il triomphe par la ruse sur la force et la bêtise de ses adversaires. Cette morale subversive,montrant comment la ruse et la malice peuvent devenir la revanche des faibles et des opprimés, pouvait être très utile à l’époque de l’esclavage…

renard.jpg

L’autre personnage qui revient souvent, c’est Ti Zan (P’ti Jean), un jeune garçon qui incarne lui aussi la ruse et qui est souvent aux prises avec Loulou (= le loup?)

Comment loup, tigres et éléphants ont bien pu arriver aux Seychelles !

Souvent lorsque les adultes veulent se faire obéir, ils menacent les enfants d’appeler Soungoula qui viendrait les dévorer ou les perdre dans la forêt. D’un coup, le conte devient moins rigolo… !

  • Quelques exemples de contes seychellois ici :

http://196.1.120.228/catcoco2/index.php?option=com_content&view=article&id=296%3Asougoula-balenn-ek-lelefan&catid=69&Itemid=144

http://196.1.120.228/catcoco2/index.php?option=com_content&view=article&id=264%3Azourite-avec-soungoula&catid=69&Itemid=144

http://196.1.120.228/catcoco2/index.php?option=com_content&view=article&id=265%3Azako-e-krokodil&catid=69&Itemid=144

  • Quelques ouvrages :

ACCOUCHE, Samuel, Ti anan en foi en Soungoula, Creole Stories from the Seychelles, edited and translated by Annegret Bollée, Köln, chez l’auteur, 1976.

CARAYOL, Michel et CHAUDENSON, Robert, Lièvre, Grand-Diable et autres contes de l’océan Indien, Paris, Edicef, 1979, coll. « Fleuve et Flamme » [Ce volume bilingue comprend quatre contes recueillis aux Seychelles].

NEUMANN, Ingrid, « Les contes créoles seychellois », in: Études créoles, n° 2, 1979, pp. 41-53.

http://www.potomitan.info/

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !