La bébête du lundi : le crabe violoniste

Les crabes violonistes vivent dans les mangroves. Ce sont des crabes semi-terrestres. Ils se repèrent facilement grâce à leur pince énorme par rapport à l’autre.

Aux antilles, il est aussi appelé crabe « C’est ma faute » ou « Sé ma fòt » car le mouvement de sa pince ressemble à celui du fidèle se frappant la poitrine. Ils émettent des bruits en frappant leurs pinces sur leurs carapaces pour communiquer les uns avec les autres.

En créole seychellois, c’est un « krab sepafot ».

semaphores.jpg

Ils muent régulièrement et si ils ont perdu une patte ou une antenne pendant leur précédent cycle de mue, elle repoussera lors du cycle suivant.

Si leur plus grande pince leur est arrachée, une autre repoussera de l’autre côté à leur prochaine mue.

Lors de leur mue, leur carapace est très fragile, ils se terrent donc dans la terre pour éviter les prédateurs, en attendant que leur carapace durcisse.

semaphores3.jpg

Désolée, c’est un peu flou, mais la bestiole n’est pas très grosse : 1,5 cm tout au plus !

Ils se nourrissent de sédiments

Une réflexion au sujet de « La bébête du lundi : le crabe violoniste »

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !