La bébête du lundi : le chiton

Le chiton, polyplacophores ou oscabrion est un mollusque que l’on trouve aux Seychelles sous différentes espèces. Le chiton est facile à identifier, les espèces, un peu moins !

Il est souvent fixé à un rocher, juste à la surface de l’eau. Là, c’était marée basse, ce qui a permis de le photographier facilement.

chiton2

Le chiton a toujours 7 ou 8 plaques calcaires articulée sur le dos et une forme allongée. On voit bien son pied qui dépasse tout autour, identique à celui d’un escargot. Il lui permet de se fixer à n’importe quelle surface (c’est moyennement efficace sur les surfaces lisses quand même). Certaines espèces se fixent même sur d’autres animaux.

chiton

La bestiole a une tête, quelque part entre le pied et le dos, qui a elle-même une bouche et une langue qu’on appelle « radula ». La radula a plusieurs rangées de 17 dents, recouverte de magnétique (plus dure que l’acier), qui lui permettent de râcler la roche pour en extraire des micro-algues, micro-organismes et bactéries, qui feront le repas du chiton.

Les prédateurs du chiton sont les mouettes, les étoiles et anémones de mer et les crabes.

Il se reproduit comme un mollusque, fécondation externe et embryogénèse pour aboutir à une larve.

Merci à Sophie qui m’a fait remarquer cette drôle de bestiole !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyplacophora

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !