Le moustique, le cauchemar du touriste aux Seychelles!

Je crois que le moustique est le pire insecte qui existe… Et pourtant, ici, on a le choix !

Les moustiques ont le plus haut ratio taille/emmerdements: ils pourrissent les vacances des riches et tuent les pauvres

C’est une citation de Florence Foresti.
J’avoue j’avoue, j’avais du mal à cracher le morceau. J’avais réussi à éluder le sujet jusqu’à présent… Mais bon, ça va bientôt faire 2 ans, je ne peux plus me taire…

-Oui, il y a des moustiques aux Seychelles / Beaucoup ? / Oui, quand même pas mal. / Avec des maladies graves? / Ben, y a pas de Pallu ni de Malaria aux Seychelles, mais on a le Chikungunya et la Dengue de temps en temps…
moustique-pourquoivivreailleurs

Bon alors, je ne suis pas une grande experte sur le sujet, mais je suis une victime régulière de ces parasites alors je vous transmets mon expérience en toute candeur :

-il y a deux types de moustique aux Seychelles : les « tigrés » et les « petits noirs ».

Les tigrés attaquent juste après le lever du soleil, au moment où vous déjeunez tranquillement et reviennent vers 17h-17h30, une heure avant le coucher du soleil.

Les petits noirs attaquent n’importe quand, lorsque vous êtes immobiles. Ils ont une prédilection pour les salles de bain et les toilettes (je ne vais pas développer).

-Lorsque le tigré pique, la piqûre est indolore mais la démangeaison peut durer plusieurs jours. Lorsque le petit noir pique, la piqûre est douloureuse sur le coup, mais après 1 heure, on ne sent plus rien. Se couvrir ne sert pas à grand chose, les moustiques piquent à travers les frings (ben oui, moi non plus je savais pas!)

-Le moustique est attiré par les habits sombres (c’est empirique, j’ai pas d’explication).
-Lorsque je vire le chat de la terrasse, je me fais moins piquer au petit-déjeuner, car au petit matin, lorsqu’il vient dire bonjour, 5 ou 6 bestioles tournent autour. Quand ils sentent ma présence, c’est moi qui prends !
-Lorsqu’il y a du vent, il n’y a pas ou beaucoup moins de moustiques.
-Après plus d’un an ici, je suis moins sensible aux piqûres de moustique, mais il m’arrive encore de mettre du produit anti-moustiques.
-On a un plus grand choix de produits en Europe qu’aux Seychelles (même si ça c’est pas mal amélioré depuis l’année dernière). Si vous voulez acheter une moustiquaire, achetez en une spéciale tropique, sinon ça sert à rien ! Les moustiques seychellois sont plus petits que leurs collègues européens !

Je vous cite un morceau d’article que j’ai lu ici : Le guide anti-moustiques

« Inutile d’éteindre la lumière pour les éviter, le moustique repère sa cible grâce à son odorat. Il est d’abord capable de sentir la présence de dioxyde de carbone (émis par la respiration et la transpiration des êtres vivants) à plus de trente mètres de distance. Plus il se rapproche, plus il va détecter les odeurs humaines composées par les acides gras (sébum, acide butyrique), les acides lactiques ou autres relents ammoniaqués émis par la peau, comme l’haleine ou l’urine. Lorsqu’il se trouve tout proche de la peau de l’homme, il utilise des thermorécepteurs. Ces détecteurs de chaleur infrarouges vont lui permettre de trouver la veinule, plus chaude, à l’intérieur de laquelle il va puiser le sang nécessaire à sa ponte. Le système visuel, surtout sensible aux mouvements, est en fait très peu performant. » (…) « Mais des recherches récentes montrent que les moustiques sont attirés par les odeurs corporelles des organismes. Celles-ci sont liées aux phéromones que nous dégageons, et dont certaines sont plus attractives que d’autres. Cela peut être lié à la nourriture, la quantité de sueur, l’utilisation d’un parfum mais aussi de la composition bactérienne de notre peau.
C’est ce dernier point qui a retenu l’attention des chercheurs de l’université de Wageningen (Pays-Bas). Ils ont étudié 48 hommes pour tenter de savoir quelles odeurs et quelles populations bactériennes étaient préférées par les moustiques. Neuf d’entre eux ont été particulièrement piqués, alors que sept ont réussi à passer entre les mailles du filet. Chez les personnes les plus piquées, on retrouve souvent la même caractéristique : une grande quantité de bactéries. On retrouve chez eux des bactéries très attractives et émettrices de composés volatils puissants : Leptotrichia sp., Delfia sp. et Actinobacteria Gp3 sp. En revanche, les porteurs de Variovorax sp. et Pseudomonas sp. sont très peu piqués…Ajoutons également, que les femmes enceintes sont généralement piqués davantage en raison des hormones abondamment sécrétées
. »

Voilà… Bon, en même temps, si on veut voir les choses du bon côté, il y a pire en terme de piqûres, il y a celle de la sandfly et celle du cent-pieds…

 Pour en savoir plus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aedes_albopictus
http://www.france-nord.ird.fr/la-mediatheque/selection-de-media/fiches-d-actualite-scientifique/368-paludisme-pourquoi-les-seychelles-sont-elles-indemnes
Les sandflies
Le cent-pieds

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !