La bébête du lundi : le kankrela later

Je suis pas trop sympa? Je vous en pris un tout petit pour pas vous traumatiser !

Et oui, au paradis made in Seychelles, il y a des "periplaneta americana" ou american cockroach ou si vous préférez, comme diraient des marseillais pas trop portés sur l'entomologie, "des énormes cafards géants beeeuuhhhhrrrrk c'est dégoûtant !" Bon, si on regarde dans wikipedia, ça s'appelerait plus une "blatte américaine".

Bon, cela dit, des marseillais assez proches de la vérité quand même. Ils savent bien se nourrir les cafards qu'on trouve ici, limite obèse…

La bébête du lundi : le kankrela later

Ils viennent d'Afrique eux aussi (ben oui, comme les escargots et les grenouilles et plein d'autres trucs).

Bon, ils sont quand même moins pénibles qu'en France, ils ne veulent pas forcément vivre chez nous. Ils viennent, attirés par la lumière le soir en général juste avant la pluie.

La bébête du lundi : le kankrela later

Pas de chance, cela dit, s'il s'agit d'une femelle qui veut déposer son oothèque. C'est quoi ce truc ? Une sorte de coque qui protège les œufs de certains insectes. Elle contient normalement de nombreux œufs, entourés d'une mousse qui peut alors durcir pour protéger la ponte.

Les blattes vivent environ 6 mois pour les mâles et 9 mois pour les dames (n'insistez pas, je ne ferai pas de commentaire!)

Les blattes vivent environ 6 mois pour les mâles et 9 mois pour les dames (n’insistez pas, je ne ferai pas de commentaire!)

Je ne saurais que trop vous recommander de lire les articles ci-après, qui sont formidablement bien écrits.

Je vous avoue qu'au bout de 2 ans de fréquentation régulière de ces bestioles, y a pas moyen que j'arrive à rester calme lorsque j'en ai dans la maison. Lorsqu'elles ne volent pas (ce sont vraiment de piètres pilotes), ce ne sont pas des colocataires très difficiles pourtant. Que voulez-vous, on se refait pas !

2 réflexions au sujet de « La bébête du lundi : le kankrela later »

  1. Julie

    J’admire ton abnégation pour avoir osé photographier cette horrible bébête dans le seul but de nous faire découvrir l’autre facette des Seychelles… Une vraie journaliste d’investigation ! En tout cas, bon courage pour cette délicate colocation…

    Répondre

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !