Sainte Anne, Sainte Anne, ne vois-tu rien venir ?

L’île est nommée Sainte Anne, car Nicolas Morphey y débarqua en 1756 le jour de la sainte. En 1770, elle accueille ses premiers colons permanents.

C’est une île granitique qui culmine à 250 mètres. On y accède par bateau, depuis un peu port caché dernière Roche-Caïman.

C’est une île hôtel (la plus grande et la plus à droite sur la photo).

Sainteanne_pourquoivivreailleurs

On y trouve à peu près la même faune qu’à Mahé. Moins d’oiseaux cela dit et peu de geckos. Je suppose que sur une île où il n’y a ni chien ni chat, il faut bien trouver des moyens de contrôler les animaux sans prédateurs. Et puis, il y a aussi les insecticides pour protéger les touristes des sandflies. Et oui, on veut pas profiter de la nature à n’importe quel prix…

Les plages sont sympas. A l’intérieur de l’île, on circule à vélo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, j’ai remarqué que les images de piscines amenaient autant de monde que celles des plages, alors, faisons grimper l’audimat !

Côté vues, ça dépend où on regarde… Ben, c’est le prix à payer pour être si proche de Mahé, on a le port de Victoria en carte postale !

Une réflexion au sujet de « Sainte Anne, Sainte Anne, ne vois-tu rien venir ? »

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !