La bébête du lundi : le kavalye

Ou crab plover en anglais et Drome ardéole ou Pluvier crabier en français (dromas ardeola).

Moi j’en avais jamais entendu parler avant de cet oiseau. C’est un migrant, mais il reste d’avril à août vers chez nous. Il est chouette cet oiseau. Mais j’ai envie de dire : encore un oiseau qui fait du bruit, qui communique, qui remplit l’espace sonore ! C’est fou, j’ai jamais eu l’impression d’entendre les oiseaux à ce point en France. Bref… Ne nous éloignons pas du sujet !
Ces oiseaux préfèrent la mer rouge et le golfe Persique pour se reproduire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son gros bec épais lui sert à écraser les crabes qui lui servent de nourriture.

Bizarrement, ils n’ont pas de nids, mais des terriers, sur les rives sableuses ! Ce qui leur permet, lorsqu’ils deviennent parents, de laisser l’œuf au chaud pendant assez longtemps. Le petit lorsqu’il naît ne marche pas et reste dans le terrier pendant plusieurs jours, nourrit par ses parents. On peut le surnommer Tanguy dans le sens où ses parents vont devoir s’en occuper un long moment !

On en apprend des trucs ! Quand j’ai pris la photo, je me suis dit « tiens ! les bébés hérons ont de tous petits becs ! »

Pour en savoir plus
Drome ardéole – Wikipédia

Une réflexion au sujet de « La bébête du lundi : le kavalye »

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !