Et vous avez encore envie de vous expatrier vous ?

Le réseau Geosentinel a étudié 14.793 sujets revenus malades d’un séjour exotique. Parmi eux, 2.883 expatriés (EXP) et 11.910 non expatriés (N-EXP).
Les expatriés sont le plus souvent des hommes, ayant séjourné plus de 6 mois à l’étranger, et ayant plus souvent consulté avant leur départ que les N-EXP.
Ceux revenant d’Afrique avaient une mortalité proportionnelle (MP), par rapport aux N-EXP, plus élevée pour paludisme, filarioses, bilharziose et hépatite E. Ceux revenant de la région Asie-Pacifique présentaient plus souvent une anguillulose, une dépression, un état anxieux. Pour ceux revenant d’Amérique Latine: syndromes mononucléosiques, infections d’origine alimentaire (giardiase, brucellose). Pour tous, plus grande MP vis-à-vis de tuberculose latente, amibiase, infections gastro-intestinales.
En ce qui concerne le motif de l’expatriation, on constate une différence entre l’expatrié d’affaires et les expatriés volontaires: les premiers présentent plus souvent paludisme, dengue et hépatite A; les seconds des parasitoses. Tous confondus, par rapport aux N-EXP, les odds ratios sont plus élevés pour la tuberculose, moins élevés pour les diarrhées aiguës et les problèmes dermatologiques. Les problèmes de santé sont globalement plus sérieux chez les EXP.

LIM P L et al. Expatriates ill after travel : results from the Geosentinel Surveillance Network. BMC Infect Dis. 2012 Dec 31 (Epub ahead of print).

Une réflexion au sujet de « Et vous avez encore envie de vous expatrier vous ? »

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !