La liste pré-expatriation

Ce n’est pas une liste pour vous mettre le moral à zéro, pour vous décourager ou bien parce que je suis une vieille expat aigrie ! Non, c’est juste pour vous aider à avoir une vision plus concrète.
Pour tous les aspects positifs, consultez tous les autres articles de mon blog !
Bon allez, assez palabré ! Au boulot !

Vous

  • Vous voulez partir ? Avez-vous un métier qui voyage : coiffeur, professeur de français, comptable… C’est vraiment difficile de trouver sur place sans avoir anticipé. Et si vous pensez trouver sur place, vous serez sans aucun doute tributaire d’un salaire local (ce qui n’est pas souvent très intéressant)
  • se sentir prêt et être sûr que la famille est prête aussi
  • prévoir la réaction de l’entourage et des enfants
  • régler ses problèmes sentimentaux avant de partir. C’est une erreur de penser que vous les laisserez à la frontière sous prétexte que vous partez. Vous n’aurez pas le temps de vous en occuper une fois arrivé et vous n’aurez peut-être plus de soutien (amis, famille, psy etc)
  • se renseigner sur la destination : les voyages de repérage payés par les entreprises sont de plus en plus rares malheureusement. Mais essayer de rentrer en contact avec des gens qui ont déjà vécu dans le pays rassure et apporte des informations précieuses
  • Devez-vous faire légaliser certains documents ?
  • Avez-vous besoin/pensé à faire un testament pour protéger les vôtres ?
  • Faites la tournée des spécialistes (dermato, gynéco, ophtalmo etc), parce que vous ne savez pas quand vous aurez l’occasion la prochaine fois ! Et voyez avec eux, s’ils peuvent vous dépanner par email de temps en temps. Ca rassure et ça peut vraiment être important pour certaines destinations !
  • Résiliez vos abonnements (et pour ça, je vous souhaite bonne chance !) Quand vous dites à des provider ou des opérateurs téléphoniques que vous êtes expats, que vous fournissez tous les papiers mentionnés dans les conditions générales de vente, ça ne vous empêchera sûrement pas d’être envoyé en contentieux !
  • Faites suivre votre courrier chez quelqu’un de confiance avant d’être prêt à refaire un changement une fois avoir emménagé.
  • Pouvoir compter sur quelqu’un pour toutes les choses que vous aurez oublié ou que vous n’avez pas eu le temps de régler avant de partir.

Contrat et avantages

  • Bien comprendre les différences de contrats : détachement (c’est pas interdit de rêver), expatriation et contrat local
  • Qui paiera
    • le loyer dans le pays d’accueil?
    • Et les communications téléphoniques (ben si vous avez un ado, ça peut carrément valoir le coup !) ?
    • l’électricité/gaz/eau (dans des pays où il fait 30° toute l’année, vous serez heureux d’avoir une clim et de ne pas avoir à la payer…)
    • votre déménagement
    • votre retraite (et pensez à votre partenaire…)
    • votre sécurité sociale ?
    • votre 13ème mois… Vous croyez que ça existe à l’étranger ?
    • quelles sont vos obligations horaires ? S’il n’y en a pas, préparez-vous psychologiquement…
    • que se passe-t-il en cas de rupture de votre contrat ? Par vous ou par votre employeur?
    • Qui paie les frais administratifs liés à votre arrivée dans le pays ? (permis de conduire local, tests médicaux, cartes de résidences…)
    • Les frais de déplacement : train, avion, hôtel et restaurant pour vous et votre famille, qui les prend en charge ?
    • Avez-vous le droit à un retour en France par an ? Et votre famille ?
    • Et le retour alors ? Est-ce qu’il est pris en charge par votre société ?

Votre partenaire

  • Votre partenaire est à fond pour quitter son job de merde, sous-payé et qui lui bouffe tout son temps ?… C’est vraiment sûr ça ? Il est vraiment prêt à devenir femme/homme au foyer à plein temps par exemple ? Parce que des fois, y a pas le choix (des fois ça arrive), à gérer toute l’intendance, les enfants, à vivre sans vous qui passerez votre temps au boulot (si les sociétés envoient des français hors de France, il y a une raison…) ou bien, si pas d’enfant, gérer l’ennui. Ben oui, on peut toujours se raconter qu’on est capable de s’occuper, qu’on rêve d’avoir du temps libre, mais pour combien de temps exactement ? Et vivre sans la reconnaissance des autres et l’estime de soi. Bah oui parce que c’est souvent par le travail malheureusement qu’on accède aux deux…
  • Si vous n’êtes pas marié avec votre partenaire, pourrez-vous vivre ensemble dans votre future destination ? Votre partenaire aura-t-il le droit à un visa ? Et pour combien de temps ?
  • Vous êtes un couple gay. Vous êtes vraiment sûr que vous aurez une vie à deux possible dans ce pays ?
  • Votre partenaire est-il prêt à être dépendant financièrement ? Vous êtes sûr(e) ? Et vous ? Vous êtes capable de supporter son inactivité professionnelle ?
  • Quelle solution pour le job ? Démission légitime ? Démission tout court? Avez-vous le temps de préparer une rupture conventionnelle ?
  • Mettez-vous d’accord avec son conjoint (c’est lui qui perd dans l’histoire, niveau carrière)
  • Parler l’anglais facilite souvent beaucoup les choses. Dans la plupart des pays, on se trouve très isolé lorsqu’on ne parle pas anglais.
  • Votre partenaire a-t-il un métier qui lui permettra de travailler à l’étranger ?

Les enfants

  • Est-ce que vos enfants se rendent compte de tout ce qui va changer dans leur vie ? Préparez-vous à bien les préparer parce que c’est pas gagné !
  • Quelles sont les écoles pour eux ? Y en a-t-il ? Qui prendra les frais en charge et à combien s’élèvent-t-ils ?
  • Auront-ils la possibilité de pratiquer leur hobby?
  • Y a-t-il des docteurs et des pédiatres là où vous allez ?
  • Et des hôpitaux ?

Vos possessions

  • Préparer le déménagement, faire le tri et ne pas emmener des choses inutiles. La plupart du temps, vous ne savez pas où vous allez loger une fois arrivé sur place…
  • Prévoir la gestion des affaires courantes à distance : banque, appart, assurances, impôts, caisse d’allocations familiales, caisse de retraite, Pôle emploi, ambassade…)
  • Votre voiture ? Qui paie pour l’emprunt que vous avez engagé ? Et sur place, aurez-vous une voiture de fonction ?
  • J’ai encore une question… Vous en faîtes quoi de vos meubles en cuir si vous êtes mutés aux Caraïbes ? Perso, j’ai arrêté d’acheté, j’en avais un peu marre de meubler la famille… Et elle aussi !

Le déracinement

  • Super ! Des palmiers partout, il fait chaud et y a la mer, c’est trop cool… Oui, c’est cool 2 mois et brusquement, vous en avez ras-le-bol des moustiques, de l’humidité, votre ceinture en cuir moisie, vous sentez la sueur tout le temps et vous vous mettez à rêver d’un steak et des haricots verts du jardin de votre mère… Ben oui, c’est pas toujours facile de s’adapter à la gastronomie, l’environnement et le climat. Et puis, vous, c’est une chose, mais votre corps… Des fois, il gère pas aussi bien que votre cerveau !
  • Vos amis vous ont promis de vous donner des nouvelles ? Avec Skype, les emails et internet c’est finger in the noze… Oui, mais n’oubliez pas les décalages horaires ni les semaines qui commencent parfois le dimanche… Du coup, même si ces gens-là vous aiment et pensent à vous, ben, c’est pas si simple de rester dans votre quotidien !
  • Ne croyez pas non plus que les institutions françaises sur place vont forcément vous aider… Moi je croyais, mais non, elles sont pas faites pour ça… Et les français sur place ? Ben, c’est comme partout, des fois ils sont sympas oui, mais des fois ben pas trop…

Sur ce, je vous laisse à vos réflexions ! Bon voyage !

La liste en pdf à télécharger ici : Expatriation-liste preexpatriation

Cette entrée a été publiée dans Avant de partir le par .

À propos Madanm Paton

Je suis l’auteur du blog de Madanm Paton, qui parle du quotidien aux Seychelles et que j’ai déménagé sur www.pourquoivivreailleurs.xyz.
Je parle à présent aussi de la vie suédoise et je donne des infos et conseils pour une vie ailleurs.
Welcome ! (le site est surtout en français but also in english !)

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !