Kanelbullensdag, le jour du bulle à la cannelle

C’est aujourd’hui !
Vous allez finir par croire que j’ai une hygiène de vie inquiétante… Entre les pizzas, les semla et les kanelbulle ! Ah, au fait, vous savez ce que c’est les kanelbulle ? (kanelbullar au pluriel, mais c’est quand même rare de les manger au pluriel…)
C’est ça
kanelbullesdag_pourquoivivreailleurs

C’est une sorte de brioche/pâte à pain à la cannelle. On le mange à la cannelle le 4 octobre. Mais sinon, on peut le trouver aussi à la cardamone, à la vanille etc.

Un peu d’histoire?

Le jour du kanelbulle » est célébré le 4 octobre en Suède depuis 1999. Instauré par Kaeth Gardestedt qui dirige alors Hembakningsrådet (je sais pas trop ce que c’est : la maison qui te donne des conseils sur la façon de pâtisser… Ils donnent des cours de cuisine, mais à part ça… Aucune idée) L’idée du thème de la Journée vient de Nordic Sugar (un gros producteur de sucre nordique).
Le but – en plus de pousser les ventes de sucre – est de fêter la tradition pâtissière qui existe en Suède et tout particulièrement de célébrer les traditionnelles brioches à la cannelle. Le Kanelbullensdag, c’est surtout de la pub dans les magasins, les journaux et les restaurants. C’est aussi le jour où si vous trouvez pas de kanelbulle dans les magasins, ce n’est pas la peine d’acheter un ticket de loto ou de tenter le saut en parachute.
Cette journée est également fêtée là où l’Église de Suède est présente (par exemple, en Nouvelle-Zélande).

Pourquoi le 4 octobre ?

Parce que c’était dispo !
kanelbullesdag2_pourquoivivreailleurs
Ce n’était ni la fête de l’écrevisse Kräftskiva, ni celle de l’anguille que je sais pas comment elle s’appelle… Donc pourquoi pas celle du bulle ?!
Bon, en 1999, lorsque le jour du bulle est lancé, c’était aussi la Journée internationale des droits de l’enfant… Donc moins important. A moins que… C’est bien sûr, je suis mauvaise langue…Le Kanelbullensdag, c’est une peu aussi la célébration des enfants suédois à travers leur brioche préférée…🙄😅
Une petite pensée pour Sonya et Maral, qui bien que pas suédoises, savaient apprécier la brioche à sa juste valeur !

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !