Comment voyager avec un hareng

… Bon j’imagine que vous êtes tous un peu comme moi. Je pars en vacances à Noël, la famille, la dinde de Tata Jacqueline qui tient pas entière dans le four, la bûche à la confiture d’orange/citrouille de la grande tante paternelle et le champagne qui coule à flot – et oui, j’ai une famille formidable ! Je vous fais rêver au moins, c’est toujours ça !
Comme vous aimez votre famille, vous vous dites, je vais amener des trucs suédois, histoire d’ouvrir leur palais sur des saveurs scandinaves…

Et donc, vous allez acheter votre surströmming

en boîte et vous le collez au fond de la valise à enregistrer parce que vous vous doutez bien que ça pourrait susciter des discussions à la douane.
Et là, bam, des amis à vous vous disent « attention, ce n’est pas autorisé dans l’avion ».

surstromming-surströmming-suede-stockholm-hareng-pourquoivivreailleurs

Comment ça ?

Allons bon ! Une boîte de conserve ? Pourquoi ça serait pas autorisé ? Je regarde le lien qu’on m’envoie.
« The Swedish traditional dish of « surströmming », or tinned fermented Baltic herring, has now been added to the list of dangerous weapons such as shoe bombs, firearms, knives that are forbidden on airlines, the Swedish newspaper aftonbladet.se reported. »
Donc c’est interdit au même titre que les bombes, les armes à feu, les couteaux etc… Bon, en bagage à main, je comprends, parce que la boîte est grande et plate, donc c’est sûrement tentant de la brandir et d’assommer le mec de derrière qui colle des coups dans son siège depuis le début du voyage ou l’hôtesse de l’air qui nous réveille sous prétexte qu’il faut relever son siège en cas de turbulence alors qu’on dormait comme un bébé ?

Ou bien c’est à cause des risques d’explosion ?

J’ai déjà entendu cette histoire quelque part, que la boîte peut exploser à cause de la pression du gaz contenu dans la boîte. Est-ce que ça pourrait transpercer la carlingue de l’avion : vous imaginez le reportage du 20h ?
Un A320 s’est abîmé en raison de l’explosion d’une boîte de surströmming qui a transpercé la valise achetée aux puces, a ricoché sur une samsonite et a explosé le moteur droit comme un missile. Greenpeace dépose plainte contre la Suède en raison des 200 oiseaux, surpris en plein vol par l’odeur du hareng fermenté, qui se sont abîmés en mer  !
Oui, j’exagère un peu… Ça ne doit quand même pas être si grave parce que sinon, je pense qu’on en trouverait pas chez ICA, Hemköp ou Willy’s. J’imagine que ça serait connu si on risquait réellement sa vie en allant faire du shopping en Suède !

Alors c’est quoi la vraie raison?

A priori, en raison du processus de « fermentation », les boîtes de harengs peuvent gonfler sous la pression interne du gaz.
« The Swedish Civil Aviation Authority told aftonbladet.se that at least two occasions, the airline KLM has had problems with leaking tins of ‘surstromming’ and that sanitising an airplane is a costly affair. »
Donc, c’est ça. C’est juste que KLM a expérimenté par deux fois la fuite du parfum subtil du surströmming de sa boîte dans un avion… Et il a fallu désinfecter les avions… Et ça coûte super cher.

Bon l’article date de 2006, je me dis qu’il y a sûrement prescription depuis

…mais par acquit de conscience, je vérifie quand même sur le site des transports suédois.
Dans la version anglaise, vous pouvez bien faire comme vous voulez mais dans la version originale, c’est pas la même :
« Surströmming är oftast inte tillåtet att packa vare sig i handbagage eller incheckat bagage på grund av risken för läckage och skador, kontrollera därför med det flygbolag som du ska resa med vad som gäller » – (ce qui veut dire à peu près : le surströmming n’est généralement pas autorisé dans les bagages en raison du risque de fuite et de dommage. Veuillez vérifier avec votre compagnie aérienne). L’article cite British Airways, Finnair, Air France et KLM.

Lorsque la boîte est ouverte, on ne parle plus d’étude ou de rumeur, c’est incontesté : l’odeur est terrible. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on consomme généralement le surströmming à l’extérieur. Avec avec du tunnbröd, de l’oignon et des pommes de terre.

Allez, 8mn de dégustation suédoise pour qu’au moins, si vous choisissez d’ignorer cette info, vous sachiez comment on mange la bestiole !

Un grand merci à Aurélie et Ben qui m’ont signalé cet article  et bon appétit !
PS : n’oubliez pas également que voyager avec de la Snus est interdit aussi pour d’autres raisons !

Pour en savoir plus
Le titre a été emprunté à l’excellente nouvelle « Comment voyager avec un saumon » (Il secondo diario minimo) de Umberto Eco
http://www.aftonbladet.se/nyheter/article10787694.ab
Quels souvenirs acheter en Suède
Les règles de transport : https://www.transportstyrelsen.se/en/aviation/

http://amgar.blog.processalimentaire.com/contaminant-chimique/bienvenue-au-pays-du-poisson-qui-pue/
Le tunnbröd et autres pains croustillants
La Snus

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !