Au restaurant en Suède : quelques trucs à savoir !

Aller au restaurant peut être un peu déroutant pour un français, même si vous êtes déjà allé(és) manger à la cantine IKEA…
Au début pourtant, tout semble normal, on pousse la porte de l’établissement, on attend que quelqu’un vienne nous installer à une table, on pose nos vêtements sur les porte-manteaux (il y aura sans aucun doute un siège bébé et peut-être un espace réservé pour la poussette- trop bien !) et c’est là que ça peut devenir un peu technique…

  • la table

Si le couvert est dressé, vous avez de la chance. Sinon, ça sera comme dans le livre dont vous êtes le héros, la quête commence !
Lorsqu’un distributeur de couverts repose sur votre table, c’est super ! Sinon regardez autour de vous, il y en aura peut-être sur le bar, qu’il faudra aller chercher vous-même ou bien sur une étagère en libre-service, avec des verres, des serviettes de l’eau et parfois du pain.

  • arriver à l’heure ou/et réserver

Vous cherchez un restaurant entre 20h30 et 21h? C’est facile dans les grandes villes (enfin, pas tant que ça si c’est le week-end et que vous n’avez pas réservé !) En Suède, le soir, on dîne à partir de 18h30. Il n’est pas rare que les restaurants ferment à 21h ou que le 2ème service s’arrête à 22h.
C’est dans ce restaurant que vous vouliez dîner? Ne vous étonnez pas que le serveur vous éconduise alors qu’il y a encore 3 tables vides. Les gens sont en retard, ne vont peut-être pas venir, tant pis! Vous n’aurez probablement pas la leur pour autant.Vous avez réservé, votre table n’est pas prête ? Gardez le sourire, tout se passera bien quand même.
On réserve avec des applications comme « book a table » ou bien the « fork » si vous n’avez pas envie de téléphoner.

  • la commande

Une fois que vous êtes équipé(és), vous remarquez qu’il n’y a pas de menu sur la table et que personne ne se présente à vous. Peut-être vous faudra-t-il aller au bar pour lire le menu et passer la commande. On vous dira peut-être de venir au bar chercher votre commande et il faudra acquiescer poliment. On vous demandera peut-être aussi de payer à ce stade.
table-restaurant-sweden-suède-stockholm-hallwylmuseet-pourquoivivreailleurs

  • l’addition

Ça peut être super simple ou super compliqué… Dans les restaurants touristiques et cantines, on va probablement vous présenter la note et l’appareil à carte. Vous ferez votre code et tout ira bien.
Dans les restaurants plus chics, on vous demande de taper le montant de la note, histoire de vous encourager à laisser un pourboire. Évidemment, c’est là que vous ne comprenez pas ce que dit le gars, vous tapez votre code de carte et lorsque, ensuite, vous voyez que la machine vous demande votre code, vous vous dites qu’il y a un problème … Le serveur s’agace poliment, annule la transaction et on recommence…
Heureusement que l’alcool n’est pas bon marché, vous avez toujours l’esprit clair à la fin du repas pour ne pas vous prendre les pieds dans le code !

  • un peu de vocabulaire ?

    kvitto (‘kiiito) : le reçu
    meny (menu) : le menu
    varmrätt (varmraite) : plat principal
    efterrätt (éfteurraite) : dessert
    tårta (torta) : gâteau (contrairement aux apparences)
    ost (ouste) : fromage
    kan jag ha notan tack ? (canne ya ha notane tak) : est-ce que je peux avoir la note s’il vous plaît ?
    Smaklig måltid! (smaklit maultide quelque chose comme ça) : bon appétit !

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !