Glad Påsk !

Joyeuses Pâques donc !

Bon alors je vous raconte pas l’histoire religieuse hein, c’est un peu partout pareil.
Par contre, je peux vous raconter que tous les fleuristes, en plus des jonquilles et autres fleurs de saisons, ont dans leurs vitrines des plumes colorées et accrochées au bout d’un bâtonnet en guise de décoration… Ça sert à élaborer votre bouquet de Pâques, c’est-à-dire, un bouquet de branchages auxquelles on accroche des plumes et les œufs qu’on aura fabriqués (ou achetés).

Påsk-stockholm-suede-expatriation-pourquoivivreailleurs

Et ça s’appelle les « påsk-ris ». Des branches de bouleau. L’utilisation de ces rameaux, ça serait un rappel de la souffrance du Christ. Et a priori, par le passé, les jeunes s’amusaient à se fouetter les uns des autres avec des brindilles de bouleau dans la matinée du vendredi saint. Tradition qui n’a pas perduré aujourd’hui, puisque les jeunes ont besoin d’une bonne grasse mâtinée et on les comprend et de toute façon, c’est quand même plus sympa de les planter dans des pots en guise de déco. Non mais ok, j’en sais rien… Bah elle est pas pire qu’une autre mon explication…

Påsk-stockholm-suede-pourquoivivreailleurs

Les enfants se déguisent traditionnellement avec de longues robes et d’épais foulards ou des écharpes sur la tête et colorent leurs pommettes pour aller frapper aux portes et demander des bonbons ou de l’argent. C’est un peu Carnaval qui aurait changé de jour.
Pourquoi un tel déguisement ? Ben, c’est à cause des sorcières… Selon le folklore local, à Pâques, les sorcières vont chiper les balais dans les maison et s’envolent à Blåkulla ou « la montagne bleue » (que si vous la cherchez, elle se trouverait en Allemagne… Je n’en sais pas plus!) histoire de causer avec le diable.

Pas de chasse aux oeufs donc !

Avec tous les parcs qu’il y a ici, c’est quand même dommage!
Le Vendredi Saint s’appelle « Långfredagen », en général, on travaille le matin mais pas l’après-midi. Hormis les boutiques et les supermarchés ou supérettes.
Côté gastronomie, ben, c’est Pâques, donc ça change pas grand chose : Saumon, hareng mariné, des patates et de l’agneau. Ah, j’exagère ! Il y a un plat traditionnel : le « Janssons Frestelse », à base de pomme de terre, d’oignons et de sprats (un genre d’anchois).
On boit de l’alcool mais pas n’importe quoi, de la « Påsk-öl », c’est à dire, de la bière de Pâques et pour ceux qui ne veulent pas s’alcooliser, Påsk-must (le champomy de Pâques).
Quand je cherche des infos sur la Suède, je trouve souvent des chiffres ! C’est vrai qu’ici on adore les stats alors voilà :
Les suédois mangent 17 kg de bonbons par an et par personne.
153 millions de kg de bonbons sont consommés chaque année par la Suède dont 6000 tonnes pendant la période de Pâques !
Je ne me risquerais pas à des commentaires… Je ne veux pas qu’on vienne me demander des comptes sur ma consommation de chocolats !

Pour en savoir plus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Janssons_frestelse
http://www.yourlivingcity.com/stockholm/community/easter-traditions-sweden/
http://www.pourquoivivreailleurs.xyz/2017/04/15/joyeuses-paques-donc/

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !