L’élan de la Suède

Pour voir un élan à Stockholm, c’est assez simple, il suffit d’aller faire un tour chez le boucher … Non, ok je rigole…
Non mais au musée en plein air de Skansen, vous en verrez…
Sinon, dans votre jardin, si vous en avez un. Moi j’en ai pas, donc pas moyen.
Si vous habitez dans un quartier boisé et calme, vous devriez en voir tôt le matin ou tard le soir – ce qui ne veut pas dire grand chose en Suède maintenant que j’y pense, puisque en fonction des saisons, la luminosité change… Soyons donc précis, au lever du jour ou au coucher !

Car la Suède est le pays où vous pourrez trouver le plus d’élan au km2.

En été, on recense environ 350 000 individus (alors que l’espèce était pratiquement éteinte à la fin du XIXème siècle.)
Quand on sait qu’un adulte a besoin de 10 à 30 kg de végétaux (surtout des écorces et des rameaux), on peut se demander comment la Suède parvient à préserver ses forêts !

Par contre, ça explique pourquoi les autoroutes sont bordées de barrières interminables qui vous empêche de prendre des photos sur le chemin.

Vu que les élans n’ont pas plus de prédateurs naturels, c’est l’homme qui doit réguler sa population. La chasse est donc un événement national et on abat environ 100 000 bêtes chaque année.

Comment savoir si vous avez à faire à un renne ou à un élan ?

La question a été abordée dans bien des blogs et des articles passionnants et je ne suis toujours pas sûre de moi… J’ai l’impression que les bois des cervidés que j’ai photographié sont ceux d’élans mais lorsque je les vois galoper, je pense plus à des rennes… Bref, je ne suis sûre de rien.

élan-suède-expatriation-renne

Les élans sont censés avoir une mâchoire proéminente qui tombe en avant et lui permet d’arracher l’écorce des arbres pour se nourrir. Car leur petit cou les empêche de se baisser pour brouter comme la plupart des herbivores.

Chez les rennes, il y a parité concernant le port des bois. Les femelles en arborent, comme les mâles. Chez les élans, seuls les mâles en porte.



C’est sympa à savoir pour briller dans les dîners mondains mais ça ne nous aide pas beaucoup…

Bon, ben si vous avez eu votre diplôme du bon nordique, vous me direz, moi je ne me prononce pas ! Et mon post tombe un peu à l’eau si ces bébêtes sont en fait des rennes !

Pour en savoir plus
ne-confondez-plus-le-caribou-et-l-orignal/

http://www.pourquoivivreailleurs.xyz/2016/08/29/en-temps-et-en-heure/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rangifer_tarandus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alces

Cette entrée a été publiée dans Vous avez dit Scandinavie ? le par .

À propos Madanm Paton

Je suis l’auteur du blog de Madanm Paton, qui parle du quotidien aux Seychelles et que j’ai déménagé sur www.pourquoivivreailleurs.xyz.
Je parle à présent aussi de la vie suédoise et je donne des infos et conseils pour une vie ailleurs.
Welcome ! (le site est surtout en français but also in english !)

Une réflexion au sujet de « L’élan de la Suède »

  1. sylviedoula

    Peut-être sont -ce des ” kronhjort”….cerfs ou daims mâles…? ( sur les photos, je ne vois ni élans ni rennes ) à Stockholm, les élans sont devenus rares, les rennes séjournent péniblement à Skansen n’étant dans leur milieu naturel, seuls les chevreuils tirent leur épingle du jeu en se reproduisant et colonisant les parcs de la ville.

    Répondre

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !