Et oui, pourquoi ?

Imaginons qu’on a une maison, un job, des enfants qui vont à l’école et un chien… Et imaginons que tout aille à peu près bien… Sauf qu’il faudrait changer les papiers peints, changer de chef ça serait pas mal aussi, faire installer un bouton « plus bouger » sur le front des enfants et se décider à faire dresser ce bon sang de chien par un pro… Du coup, souvent, on voudrait bien changer de vie…

Moi aussi, ça m’est arrivé, le nez sous l’aisselle d’un usager du RER B, à moitié tordue à cause de la valise d’un autre voyageur qui m’empêche d’atteindre la seule barre à laquelle je pourrais m’accrocher ou alors en réunion, une réunion inutile où personne ne prend de décision ou alors – enfin bref, vous m’avez compris- … Dans ces moments-là, bien souvent, je me suis dit « qu’est-ce que je serais bien au Canada, au milieu des bois à cueillir des canneberges !

Penser à ça nous fait du bien, ça nous fait rêver 5 minutes et on se sent mieux après… Bon, on sait bien que ça ne se fait pas comme ça !

Enfin, pour moi ça s’est fait comme ça, mais du coup, ce que j’essaie de vous dire et vous pouvez me croire : c’est que c’est quand même mieux quand on s’y prépare !